Accueil du site




Profil de Johanna

  • Pseudo : Johanna
  • Age : 26 ans
  • Ville : Toulon
  • En ligne : oui
  • Inscrite le 28/10/2016

J’aime le désir et vivre des moments d'exaltation avec une personne inconnue et le fait de devoir payer la prestation gâche un peu le goût du plaisir donc c’est pour ça que jamais je demanderais un seul euro. Je ne suis pas une pute ! L'idée de devoir faire payer fausse la relation et nous place au niveau des animaux. Alors qui suis-je ? Je suis née dans la région parisienne en Seine-Saint-Denis (93). Mes parents ont déménagé dans le sud de la France près de Marseille quand j'avais 18 mois. J'ai donc grandi et suis devenue une femme dans le sud de la France et suis devenue une femme du sud, aimant les hommes avec du caractère doté d'un charme irrésistible. C'est ainsi que j'ai connu mes premiers émois alors que je n'avais que 19 ans... J'étais une cavalière très douée et je ne le savais pas encore, un homme d'un âge mûr (plus de 40 ans) appréciait mes performances et avait décidé de me séduire sans que je ne me rende compte de rien. C'était un homme proche de ma mère, ils prenaient le café ensemble tandis que je montais à cheval et que ma mère patientait dans le club house. Jamais je ne me serais douté de ce que cet homme m'admirait à vouloir coucher avec moi. C'est pourtant ce qui s'est passé un après-midi de juillet. Ce jour-là, je préparais ma jument en vue d'une séance de travail compliquée que j'avais pris l'habitude de réaliser seule. Le club était désert. Ma mère m'avait déposé avant de repartir et nous avions convenu qu'elle repasserait me prendre trois heures plus tard. Claude était un homme marié travaillant dans une grosse entreprise de pétrochimie. C'est le comité d'entreprise de cette boîte qui l'avait conduit à découvrir l'équitation puis à devenir un fidèle du club. C'était un bel homme. Grand, blond aux cheveux courts, il portait toujours des vêtements un peu trop étroits qui mettaient en valeur les muscles de son corps. J'étais en train de préparer soigneusement mon matériel quand je le vois arriver dans l'encadrement de la grande porte des écuries. Il s'avança vers moi pour m'embrasser sur les joues comme il est coutume de le faire entre membres du même club. J'ai tout de suite remarqué son petit coup d'œil en arrière pour s'assurer qu'il n'y avait personne à proximité. Je restais interrogatif. Mon anniversaire arrivait prochainement et prétextant cela, il me demanda ce qui me ferait plaisir qu'il m'offre. je fus pris de court, je ne sus que répondre et devant mon embarras, il réitéra sa question en s'avançant vers moi à pas lents et calculés. À chaque pas, il défaisait un bouton de sa chemise et laissait apparaître au grand jour un torse bien musclé. Je voyais ses muscles dans ma direction dépasser largement du tissu. J'ai vu immédiatement une érection violente déformer son pantalon d'équitation. j'étais timide, il s'est approché de moi, a saisi mon sexe à travers le tissu et l'a caressé longuement en me regardant dans les yeux puis il m'a embrassé délicatement puis, immédiatement après des coups de langue. La suite, je la garde pour moi, c'est ce qui me reste d'intimité avec un homme qui fut mon premier amour. Devenue une femme professionnelle, j'ai rencontré un homme tout à fait par hasard à l'occasion du réveillon du jour de l'an. Il n'était pas cavalier, il n'aurait jamais dû être là, mais il était là. Alors que j'étais au bar en train de retirer les boissons du groupe de personnes que nous formions, j'ai senti une main se poser sur mon épaule, je me suis retournée, nos regards se sont croisés, et nous nous sommes embrassés. l'émotion était si forte que j'ai complètement oublié de récupérer les boissons et que nous sommes allés nous installer dans une alcôve pour nous caresser longuement. Ce fut merveilleux. Dans la pénombre, j'avais enlevé son chemisier. Quand j'ai voulu toucher son sexe, il m'a pris la main, l'a écartée et prétextant que ce serait plus discret, il a plongé sa main dans son jean et il s'est masturbé devant moi discrètement jusqu'à l'orgasme. C'était les années de luxure pour moi. On ne manquait jamais une occasion de faire l'amour et de prendre du plaisir. Aujourd'hui, ces temps sont révolus. L'érosion sentimentale à fait son chemin et notre couple sexuel n'est plus que l'ombre de lui-même. Nous éprouvons plus rien l'un pour l'autre en dehors du respect mutuel et d'une affection sans faille. Moi, je suis une femme très féminine sans être macho. J'aime être protectrice et faire de longs massages que je laisse évoluer en caresses de plus en plus précises. J'aime caresser le dos de mon partenaire, faire durer ce plaisir en laissant descendre mes doigts jusqu'à ses fesses que je caresse aussi longuement en observant ses réactions. J'évalue la situation et quand je le sens prêt, je plonge mon visage entre ses cuisses et lui administre une longue fellation jusqu'à le sentir jouir en serrant ses cuisses contre mes joues et percevoir les réactions de son sexe dans ma bouche. C'est dans ce contexte de recherche de fraîcheur sentimentale que s'inscrit ma démarche sur ce site. Alors si vous voulez un bon plan cul beurette salope c’est le moment de venir me parler car après je risque de me poser à nouveau.



Charlotte
20 ans du Nanterre
Mel
41 ans du Nancy
Chloe
30 ans du Toulon
Sabrina
46 ans du Angers
Louise
32 ans du Toulon
Léa
22 ans du Caen
Lacougar
42 ans du Pau
Noemie
37 ans du Toulon
Lina
28 ans du Nanterre
Alice
21 ans du Cherbourg